Quand le jardin se meurt et la lumière s’éteint
Quand le roi de l’hiver accomplit son dessein
Alors, nulle chaleur, la nature s’endort.

Mais le sol en secret complote
En son sein il dorlote
Les petits grains, promesse
D’un demain verdoyant.

Quand le ciel à nouveau
Porte aux nues l’astre d’or
Quand la lumière absorbe les ténèbres hivernales,
Le sol se prépare alors
À une bacchanale,
La victoire
De la vie sur la mort.

Alors commence
Le ballet amoureux
De la terre et des cieux.
Beltaine, jour de liesse,
Car l’hiver n’est plus!
La promesse est tenue.

Angie Dee

Illustration : Free-photos from Pixabay