Le père Mike et son jardin aux 1 000 saveurs

Soigner la Terre et les humains,
C’est son ikigaï, son chemin.
C’est pour guérir ses congénères
Qu’il a choisi de prendre soin de leur Terre,
Car il a bien compris
Que sans elle, point de vie.
Alors chaque jour de l’année, il prépare les sols,
Il greline, il ratisse, il rigole,
Il trace, il irrigue, il sème,
Il repique, il désherbe, sans flemme,
Car c’est à la force de ses bras
Qu’il effectue ce travail-là.

Le paysan anticipe au mieux les besoins
Et accepte de s’adapter avec soin,
Prenant toujours en considération
Les exigences de la terre et ses aspirations.
Il dit et défend ses valeurs
Chaque jour par son labeur.
Il travaille ainsi sans compter
Avec le bonheur de partager,
De nous faire goûter les plaisirs parfumés
Et les saveurs ignorées,
De nous apporter le réconfort de la Terre,
Le bien-être des plantes guérisseuses et nourricières.
Il protège la biodiversité et le vivant,
S’allie au cloporte comme au ver luisant,
Au gratte-cul, au mûrier et au chêne.
Et il a trouvé des gens qui le comprennent :
A la micro-ferme des Lilas,
Ils partagent tous ces valeurs-là,
Cultiver et produire dans la joie et le bonheur
Les plantes qui savent enchanter nos cœurs.

Alors, à tous ceux qui partagent
Cette philosophie de sages,
Qui défendent eux aussi la Vie et imaginent
Que notre Terre est une médecine,
Il tend son chapeau,
Comme un artiste, un modeste héros,
Pour pouvoir, avec pugnacité,
Continuer à nous soigner.
C’est un simple artisan de demain
Qui, pour nous tous, défend la Terre et l’humain.

Mike, en plus de partager des poésies avec le collectif les Folles Alliées, est l’un de ces paysans. Il a lancé une campagne de financement participatif pour l’aider à continuer à installer sa production, son séchoir et son atelier de transformation de plantes médicinales et aromatiques : à votre bon cœur !
Il œuvre au sein de la Micro-ferme des Lilas.

Anonyme

Illustration : congerdesign frome Pixabay