On me dit que seul compte le présent,
Que l’éphémère est important.
Et si c’était le moment ?
Si je suivais le vent ?

Si je me laissais m’envoler ,
Me libérer, m’essaimer.
Être une graine au vent,
Partir sans tourment.
Être ce que je dois être, sans réfléchir.
Être sans penser, être et puis mourir.
Je déborde des pierres
Et des larmes d’hier.
Mon cœur est chagrin
Et colère pour demain.
Et si c’était le temps
D’être dans l’instant,
Tout simplement
De suivre le vent

Prise dans une éducation
Engoncée de culpabilisation
Me départir de ces leçons
Et hurler ma libération.
La vie me montre un chemin
Au travers du chagrin
Elle me désigne ce lendemain
Celui que je prendrai demain.

Accepter les propositions
Sans se poser de questions
Suivre le chant du cœur
Et oublier la peur.
Et si finalement la vie
Était une vraie amie ?
Et si elle m’offrait enfin
Ce dont j’avais besoin ?
Je clame mes envies
Mes besoins d’énergie
Je hurle que je jouis
Enfin de cette vie.

Être dans le moment
Suivre le vent
Tout simplement

AdeLune, collectif les Folles Alliées

Illustration : Free-Photos by Pixabay