Sentir la caresse du soleil sur ma joue
Se substituer à ta main dans mon cou.
Dans un instant suspendu, silencieux,
Plonger entièrement dans tes yeux…
Puis, le soir venu, regarder la lune…
Me remémorer cette froide nuit brune.
Espérer que ton cœur tressaille
Et que les pensées t’assaillent.
Emmêler tes idées et tes sentiments
Tels tes cheveux dans l’herbe… en passant.

S’aimer comme une évidence
Aimer la vie, sans patience
S’aimer sans attendre demain
L’Amour comme seul chemin.
Aimer dans une douloureuse urgence
Semer, c’est notre seule chance

Effleurer le reflet de ta peau
Comme on agite la surface de l’eau.
Caresser l’écorce d’un puissant fruitier,
Fermer les yeux et imaginer.
Frissonner doucement de cette étreinte,
Respirer et sourire sans feinte.
Écouter la musique de ta voix
Susurrer la force du bois.
Entendre clamer nos secrets
Par les oiseaux indiscrets.

S’allonger pour profiter du temps
Et crier notre Amour au Vivant.

AdeLune, collectif les Folles Alliées

Illustration: Ponciano from Pixabay