T’es comme un médicament
Comme un calmant
T’es mon aimant

Pas besoin de te mentir
Je n’ai personne à trahir
Pas besoin de parler
Il y a d’autres moyens de communiquer  

Tellement d’écrits sur l’amour
Tellement de chansons pour panser ce bruit sourd
D’un cœur qui fuit l’idée que tu l’oublies  

J’en ai pris pour la vie
Quand j’ai croisé ton sourire
J’ai compris l’envie
Mais tu ne voulais pas t’arrêter de rire  

J’étais vague
Tu étais blague
J’étais mer
Tu étais guerre  

Et la fuite amère
D’une drôle de guerre
Entre enfants des terres  

Oppressé par la vie
Mon amour est folie
Doux poison d’infini
Je nous réinvente nous unis  

Lien sacré de pensées
Continents séparés
Un jour assemblé
Rien d’autre ne me fait trembler
Que de laisser tomber l’idée de t’aimer

Chechou, collectif les Folles Alliées

Illustration : Stocksnap from Pixabay