Il faut être dans le présent
Il faut s’occuper des enfants
Il faut aller bien
Il faut aimer les chiens.
Même si c’est faux

Il faut travailler
Il faut chérir celui qu’on doit aimer
Il faut gagner de l’argent
Il faut être de bons votants
Même si c’est faux

Il faut vivre et être heureux
Il faut sourire et serrer les dents
Il faut dire vraiment ce qu’on en pense
Il faut danser et s’exprimer
Même si c’est faux

Avec ces faux, on fauche
On fauche la vie et les envies
On fauche l’espoir et l’énergie
On s’essouffle, on se pourrit

De nous même chassez nos défauts
Et d’accepter toutes ces résistances
Du temps qui nous fait défauts
Pour aligner les possibles sens

Ces faux semblants m’essoufflent
Privent mes libertés 
M’empêchent et m’étouffent
D’être, d’être en vie et envie.

Que faire de ma vie ?
Faut-il vraiment que le faut me tue ..?
Où vois-tu les autres possibles ?

Donne-moi le présent
Donne-moi le temps pour mes enfants
Donne-moi l’envie d’être bien
Convainc-moi, même, d’aimer les chiens

Laisse moi choisir là où j’engage mon énergie
Laisse moi aimer plus loin que le bout de ton nez
Laisse moi égrainer toute ma puissance
Laisse moi élire chacune de mes luttes

Sois ivre de vivre, et je serais heureuse
Sois sourire, et je serais combats
Sois vrai, et je saurais penser
Sois fous et exprime-toi pour une fois

Comment se libérer des diktats
De cette société expirée
Sortir enfin dans leurs stats
De leurs chiffres périmés
Refuser le faut, chasser le vrai
Et faire ce qu’il me plait
Pour vivre pleinement sans regret

Comment redonner au langage
Les lettres de noblesses de nos grand-mères
Les combats de leur guerre
Les résultats des écrivains de naguère
Les rages de notre nature sauvage
Et les possibles sous des pas sages

Dahlia et Mme Tournesol, collectif les Folles Alliées

Illustration : Lucas