Messieurs les présidents,
Laissez-nous vous aider
Laissez-nous piloter
Le moral de personnes alitées
 
Messieurs les présidents
Je ne suis pas en guerre
Je ne suis pas sur terre
Pour que vous manquiez d’air
Mais pour protéger Terre
 
Messieurs les présidents
Laissez-nous profiter
De l’aura de la France
À l’ambe de ses errances
 
Laissez-nous insuffler
Ce PNB qui danse
Laissez-nous les soigner
Laissez-nous éduquer, penser puis gouverner
Laissez-nous nous reposer
La pose des guerriers, qui cri humanité
 
En cet instant du temps
Suspendu par les vents
Des aliénés le chant
Pour protéger l’instant
Des enfants du vent
 
Messieurs les présidents
Arrêter vite ces guerres du jargon militaire
Pour nous donner notre ère
Révolution sur Terre
 
Messieurs les présidents
Nous ne sommes pas en fer
Nous ne sommes pas sur terre
Pour fermenter (fomenter) des guerres 
 
Les-uns soufflés par la misère
Les autres donnés par terre
Vous ne contrôlez plus l’enfer
Vous ne dominez plus nos frères,
Nous nous battrons pour mer
Nous nous battrons pour l’air
 
Messieurs les présidents
Longtemps qu’ils suffoquaient
Longtemps qu’ils se vidaient
En oubliant souffrances
Et s’essoufflaient La France
 
Monsieur le président
Je vous vois ruminer
Et je vous comprends ruiné
Mais je les entends crever
Les Oubliés de France
 
Monsieur le président
Ravagés par l’idée
De les laisser crever
Laissez nous-le chanter
L’énergie est notre santé
 
Bien sûr tout va changer
Bien sûr vous nous suivrez
Bien sûr  vous le savez
Que la guerre des mots va nous porter
 
Vous qui étiez de bois
Promettez nous seulement
De plus légiférer
Pour respecter cette ère
Puis la nourrice d’hier
En l’honneur de vos pairs
La cruauté des guerres
 
Vous qui étiez de fois
Vous qui y étiez mille fois
Comprenez notre émoi
Vous qui l’aviez bien vu
Et qui avez soutenu
Pareil malentendu
 
Honorez nos douleurs
Dominez nos erreurs
Comprenez nos rancœurs
En informant nos sœurs
Nous serons du labeur
Remontant en douleur,
Avançons  en douceur
Et redonnez du cœur
 
Je ne suis pas sur terre
Pour vous polluer l’air
Ni pour insulter Terre
J’honorerai mes frères
Je respecterai mes pairs
J’humaniserai nos mères
Car elles ont  manqué d’air
Car vous n’avez plus de repère
 
Maintenant je vais chanter
Maintenant je vais prier
Pour que cette chanson soit diffusée
Pour donner le souffre à la fusée
Et puis me concentrer,
Pour continuer d’aimer
Et décrire l’âme enragée
Ô mémoire des guerriers
 
….
 
Je ne suis pas sur terre
Pour vous polluer l’air
Ni pour insulter Terre
J’honorerai mes frères
Je donnerai tout à mes pairs
Je porterai nos mères
Car elles ont  manqué  cette ère
À cause de votre enfer
 
Victoria, collectif les Folles Alliées