poésie des Folles Alliées AdeLune amour imaginaire

La chauve-souris danse son balai nocturne,
Les étoiles bavardent doucement avec la lune,
La chouette effraie se fait attendre
Dans cette fraîche nuit tendre.
Et il est là, auprès d’elle.
Simplement là, avec elle.
Les mille lueurs veillent sur eux.
Les mille géants parlent d’eux :
« Qui sont-ils ces deux là
Qui s’entrelacent là-bas ?  »
Leurs mains s’effleurent et se confondent.
Leurs mots décrivent le même monde.
Leurs yeux partagent des visions,
Des paysages, des émotions.
Ils imaginent ensemble de nombreux rêves
Auxquels ils s’accrochent sans trêve.
Ils comprennent leurs maux,
Parfois sans en dire mot.
Leur peau se touchent et se caressent
Pour soigner ce qui les blesse,
Pour s’offrir la tendresse, le plaisir et la douceur
Dont ont tant besoin leurs trop sensibles cœurs.

Et ils s’aiment là, sous les arbres,
Loin de ce triste monde macabre,
Près des étoiles et de la lune
Savourant passionnément leur incommensurable fortune.
Parce que leur richesse à eux
N’est pas dans l’or, mais dans le peu.
Elle est dans la beauté de l’instant,
Dans le partage et l’émerveillement.
Ils ont la même richesse,
Les mêmes croyances, la même noblesse
De croire en un autre demain.
Et surtout en un autre chemin.
Et ils trouvent ensemble, en leur sein,
L’énergie d’avancer chaque matin.
Leur union impromptue  est un puits
D’où ils tirent force et envie.
Leur complicité est naturelle
Et leur Amour universel.

Un ange lui a donné confiance,
Il lui offre bienveillance.
Ses yeux illuminent son ciel
Et son sourire est son soleil.
Ils ont fait trois demandes à la vie :
Elle voulait qu’un jour, ici,
On la regarde  comme elle regarde le monde,
Ne serait ce qu’une seconde.
Il voulait des émotions et de l’intense,
De l’amour partout et de la bienveillance.
En réponse à ces souhaits insensés
L’un à l’autre la vie les a présentés.

Alors sans chercher où ils vont, ils savourent
Les caresses, les câlins, les mots d’amour,
Les rires, les regards, les échanges,
Les découvertes, les balades les plus étranges,
Les instants volés, les larmes, les gourmandises,
Les idées, les envies, les bêtises,
Leurs tempêtes, leurs tourments, leurs questions,
Leurs idéaux, leurs utopies et leurs actions.
Et toutes ces autres choses
Qui colorent leur vie en proses.

Ils s’aiment comme de vieux sages
Redevenus enfants sauvages.

AdeLune

Illustration : pixmartin from Pixabay