A toi qui m’as fait grandir,
Toi qui m’as fait découvrir
Que la recherche de la liberté
Était une quête sacrée.

A toi qui as vu en moi
Quelque chose que je ne voyais pas,
Qui as allumé la lumière
Un instant d’éphémère.

A toi qui m’as montré
Qu’il était possible de rêver,
Que la vie était un cadeau,
Qu’il n’y avait rien de plus beau.

A toi qui m’as enfin regardée,
Qui m’as désirée,
Que ton corps a chéri
Autant que ton esprit.

A toi que j’ai croisé au hasard
Sur le chemin, quelque part
Entre ta vie et la mienne,
Sur les bords d’une Seine.

A toi qui a changé ma vie
Parce que ce soir-là tu m’as souri
Qui dans un chant muet
M’as rappelé qui j’étais.

A toi que j’attends encore
Dont se languit mon corps,
Au vide que laissent ton silence,
Ta tendresse et ta violence.

A toi qui ne sais pas
La place que tu as pour moi,
Qui a marqué mon existence
Avec brutalité et confiance.

A toi qui m’a fait voir
A toi qui m’a fait croire
A toi que j’ai aimé
A toi qui m’a libérée.

(Merci à toi.)

AdeLune, collectif les Folles Alliées

Illustration : AdeLune, collectif les Folles Alliées